• Remise de César (2ème partie)

     SAMEDI 09 AVRIL

         06h00

    J'ai réussi à dormir pendant ces deux heures, ça m'a fait un bien fou. Le SF repasse pour contrôler le col.... il n'est toujours qu'à 2... ça devient déprimant. On sait qu'un premier travail est long mais là... c'est plutôt décourageant. Le coeur du tétard va toujours très bien donc au moins pas d'inquiétude. On va attendre 9h que mon obstétricien arrive pour ses consultations avant d'envisager autre chose. Je dois prendre patience, au moins je ne souffre pas.

         09h00

    Le SF revient contrôler... toujours à 2... là c'est carrément lassant ^^. Je me résigne à l'éventualité plus que certaine d'une césarienne. Il essaye de joindre mon obstétricien, mais aucune réponse, il décide de passer par son secrétariat et là on apprend qu'en fait il serait en congé...sans avoir prévenu leur service. Après avoir discuté un peu de sa personne, je me rend compte que le problème de communication que j'ai avec lui depuis le début de mon suivi de grossesse est quelque chose qui le caractérise également auprès de l'ensemble du service de la maternité....

    Il faut donc trouver quel obstétricien du cabinet va prendre le relais. Le docteur L., une femme adorable, descend en premier, vient se renseigner concernant mon dossier. Quand elle apprend qu'il s'agit d'un siège, elle préfère laisser la main au docteur D. qui a plus d'expérience en la matière.

         10h00

    Le docteur D débarque, très jovial en costume cravate - il n'a même pas pris le temps d'enfiler de blouse d'auscultation - pour faire un nouvel examen du col. Et là très content, il m'annonce une dilatation à un bon 4-5. Houhuuu ! je suis aux anges, l'espoir revient. Comme le tétard va toujours très bien, il décide de laisser encore une chance à la nature pour oeuvrer. Entre temps il y a eu la relève des SF et c'est la SF en chef qui me prend en charge. Pleine d'expérience, c'est avec elle que j'avais effectué mon tout premier entretien, je suis en confiance. Elle reprend avec moi et le Squal, les différentes étapes de la naissance par le siège. Je sais que j'aurai un rôle plus difficile qu'en temps normal lors de la poussée, elle nous explique les gestes et manoeuvre qu'ils seront amenés à faire pour accompagner la sortie.

    En attendant, elle décide de me percer la poche des eaux pour accélérer le travail. A la percée, je vois d'un coup leurs têtes dubitatives, je leur fais remarquer en rigolant et ça détend un peu l'atmosphère. La SF m'explique qu'en théorie ils sont sensés contrôler la couleur du liquide car c'est un indicateur important et faire un prélèvement pour une analyse bactériologique, mais là le liquide est complètement mélangé avec une grosse quantité de méconium donc ils ne pourront pas avoir les infos. Moi, je me dis juste qu'en fait mon tétard m'a fait caca dedans.... beurk :/. J'ai le droit à plusieurs nettoyage car ça n'en finit pas de s'évacuer...

    La SF m'explique ensuite qu'il faudrait également que le tétard change de position car pour une bonne descente il doit impérativement présenter son dos vers le devant de mon ventre hors là son dos est toujours sur le côté droit. Elle m'aide donc à prendre différentes positions sur le côté par série de 10min.

         11h30

    Le docteur D repasse pour évaluer la progression de la dilatation... je suis à 7. Là ça devient sérieux ! J'essaye de me projeter et me préparer psychologiquement à une naissance par voie basse... Je continue mes changements de position... mais le tétard ne semble pas décider à bouger ses fesses :/. Je sens les contractions de plus en plus forte malgré le début de la 3e seringue de péridurale. Je sais que je ne pourrai pas en avoir une 4e... s'il doit sortir naturellement, il va falloir que ça arrive bientôt.

    12h30

    Désillusion..., la dilatation du col est toujours à 7 et le tétard n'a pas bougé d'un pouce.... :(. Son coeur va toujours très bien mais le fait que le travail se rebloque comme ça ne permet plus d'espérer aller jusqu'au bout. Le docteur D m'annonce alors qu'il va me césariser [ah bon ?!! je vais recevoir un César... youpi !!].

    Quelque part, je suis soulagée, cette fois plus d'incertitude, plus d'angoisse par rapport à ma capacité à pousser et à expulser, pas de kiki en choux fleur.... on va m'éventrer.... bizarrement je trouve ça plus facile... enfin pour moi... car tout est dans les mains de l'obstétricien désormais.

    On me prépare pour passer au bloc qui est juste à côté. L'anesthésiste, une dame à fort accent allemand, vient se présenter et m'indiquer qu'elle est en train de faire passer le produit de rachianesthésie dans la péridurale. Bientôt je n'aurai quasiment plus aucune sensation en dessous du thorax. La SF me prépare le ventre, elle me repasse juste un petit coup de rasoir histoire de, mais me félicite de mon épilation totale d'il y a quelques jours [ça n'avait pas été une mince affaire à me contorsionner autour de mon gros bide face à la glace de la salle de bain, sur une chaise, les jambes en l'air appuyer sur le rebord de la baignoire mouarf ]. Elle me badigeonne de bétadine et m'installe une sonde urinaire pour être tranquille les premières 24h après l'opération. Elle me remet ma charlotte en place et zouh, on transfère mes 90kg tant bien que mal (et oui pas moyen de me mobiliser le bas, je ne sens déjà plus rien) sur un brancard pour passer dans l'autre pièce.

         12h50

    J'ai le pouls qui s'accélère, je sais que ça va être rapide, d'ici une dizaine de minutes tout sera fini. Juste entre les deux pièces, j'aperçois mon homme qui était sorti le temps qu'on me prépare et qui ne pourra pas m'accompagner dans la salle de chirurgie. J'ai du mal à lui sourire franchement, je suis un peu crispée quand même, ces moments sont précieux et j'essaye de ne pas lâcher de larme... pas encore. Je sais qu'il sera là pour accueillir le tétard à sa sortie et à le suivre jusqu'à ce que je puisse moi-même les retrouver.

    Nouveau transfert, du brancard sur la table du bloc. Je suis étonnée de me retrouver dans une pièce pleine de la lumière du jour. J'avais imaginé une salle dans le noir éclairée seulement de néons blafards et de gros spots de travail. Non, c'est une grande pièce très claire, bleu pastel et blanche, de grande baies vitrées en verre dépoli permettent à la superbe lumière du jour de se déverser dans cette pièce qui est du coup très chaleureuse. C'est une magnifique journée, je sens le ciel bleu et le grand soleil.

    L'équipe est au complet, au moins 8 personnes sont là, 2 SF, une puéricultrice, le docteur D. et une assistante en chirurgie, l'anesthésiste, des infirmières, même le brancardier est resté pour assister à l'opération. C'est la bonne humeur qui règne. Il n'y a aucune urgence tout va bien et tout le monde a conscience que c'est un moment important, c'est la venue d'un être humain qui se prépare. Je ressens presqu'autant leur émotion que la mienne.

    Le docteur D. est super gentil et très prévenant, je suis bien contente que ce soit lui et pas l'autre misterfreeze qui soit là. J'ironise en lui demandant de me faire une belle cicatrice fantaisie, ça le fait marrer. On me positionne les bras en croix, on dresse le champs opératoire et un drap est monté devant moi. C'est parti.

    L'anesthésiste est restée à côté de ma tête, elle me parle tranquillement, s'assure que je me sens bien. Elle me prévient que je vais sentir qu'on appuie très fort sur mon abdomen, que ce ne sera pas très agréable, comme oppressée mais que je ne ressentirai aucune douleur. En effet, je sens mon corps malmené et secoué comme de la chair morte qu'on tente d'écraser... elle me souffle "détendez-vous, respirez tranquillement...". Je la vois jeter un oeil par dessus le drap : " les fesses et la moitié du corps sont sortis"....."ça y est, la tête est dehors !".... Et là, j'entends un petit son rauque, un râle, un cri.... C'est LUI !!!

         13h05

    J'entends tout le monde s'extasier "oh qu'il a de grands yeux !". Je voudrais me lâcher, craquer et pleurer à chaudes larmes. Relâcher la pression. Mais je me contrôle, le chirurgien est en plein travail, il ne faut pas que je le gène avec mes soubresauts. J'apreçois la SF qui arrive de mon côté avec un gros paquet de papier abosrbant... un truc gigotant tout gris au milieu de tout ça. C'est mon tétard, c'est William. Elle me l'approche, met son visage contre le mien. Mon dieu qu'il est moche héhé avec son visage plissé un peu bleui et ses lèvres épaisses rouge bordeaux !! , mais il est tout chaud, tout sec, tout doux (moi qui m'attendait à le trouver gluant et sanguinolant ^^). C'est un bonheur de le sentir, contre ma joue et ma bouche. Il est très réactif à mon contact. Je lui parle le trémolo dans la voix. Elle s'excuse de ne pas pouvoir me le laisser plus longtemps, mais il a avalé un peu de liquide et elle doit aller l'aider à s'en débarrasser rapidement. Je ne suis pas déçu, pas inquiète non plus, je sais que ça peut arriver et qu'elle va faire le nécessaire pour que tout aille bien... et son papa l'attendant avec impatience de l'autre côté de la porte.

    "Heure de la naissance? "....tout le monde dirige son regard vers la pendule du bloc, elle indique 12h05.... je comprend tout de suite qu'elle n'a pas été mise à l'heure d'été LOL ! Autour de moi, ça met un peu plus de temps à réagir et tout le monde fini par donner l'heure qu'il a à sa montre PTR. Avec les imprécisions de chacun, c'est 13h05 qui est finalement retenue. L'heure qui apparaîtra sur son carnet de santé :).

    Pendant que le docteur D. s'affaire avec son assistante, c'est le défilé du reste du personnel présent de mon côté, les félicitations et les compliments fusent, c'est extra, je me sens portée et le bonheur de ce moment est partagé. Mes larmes coulent tranquillement, je me sens fière de moi malgré cette intervention peu naturelle.

         13h30

    La couture est finie, on me retire le drap, le docteur D. me regarde de son air bienveillant et me félicite à son tour, il me dit que c'est lui qui passera me voir régulièrement pendant mon séjour pour contrôler la cicatrisation. On me retire la péridurale et on me branche plusieurs poches en perfusion : des antalgiques forts et de l'ocytocine pour stimuler les contractions de l'utérus et l'aider à retrouver sa taille originale le plus rapidement possible.

    On me transfère sur un brancard pour aller en salle de réveil. Les effets de la rachianesthésie commencent à s'estomper et déjà je ressens des nausées. Par vague, j'ai quelques spasmes de vomissement, de la bile, mais ça me soulage à chaque fois.

    Comme la SF me l'avait promis lors des entretiens, le brancardier me fait passer près de la salle où William a été mis quelques instants en couveuse, pour être au chaud le temps que je puisse l'accueillir en peau à peau contre moi. Le Squal est près de la couveuse. Il me racontera par la suite ces moments magiques où il a découvert son fils, son éveil et ses premiers regards dans la couveuse dont il a pu prendre quelques photos :). La SF me le sort quelques instants pour me le poser quelques minutes contre moi. Il a déjà une autre allure par rapport à tout à l'heure, il me regarde avec ses yeux grands ouverts. Il a de grandes mains et de longs doigts, je fixe son visage dans ma mémoire.

    Il est temps d'y aller. Je dois patienter encore une petite heure en salle de réveil avant de gagner enfin ma chambre. Ma chambre dans laquelle je passerai les 6 prochains jours à faire connaissance avec notre tétard.... avec William.

     Tetard

    Tétard

    Tétard Tétard

     

    Tetard

    « Remise de César (1ère partie)Premier tête à tête »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Do_ry
    Vendredi 22 Avril 2011 à 19:02

    Bravo Izz et merci de nous avoir fait partager la naissance de votre fils :) plein de bonheur.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    graouuu
    Samedi 23 Avril 2011 à 00:34

    bravo pour ce superbe debut d histoire :) Graouuuuuuuu

    ca donnerait presque envie d en faire

    3
    Samedi 23 Avril 2011 à 11:36

    Mais t'as pris des notes le jour J pour te souvenir de tout aussi bien ??

    En tous cas, bravo pour le self control, quand tu racontes, on te sent hyper détendue, pas angoissée. C'est sympa de nous faire partager tout ça ! Bienvenue encore à William !

    Bizz

    4
    Samedi 23 Avril 2011 à 13:30

    Merci :), Non Audrey pas de note car je n'avais pas le droit aux affaires que j'avais pourtant prévu pour (carnet et stylo ^^). Mais bon, c'est une aventure si intense que tout reste très vif en mémoire. Comme d'autres mamans avant moi le disent, c'est un des plus grands moments de notre vie :).

    5
    madamezazaofmars
    Samedi 23 Avril 2011 à 14:35
    madamezazaofmars

    Je suis a la masse, je vous presente toutes mes felicitations

    6
    Samedi 23 Avril 2011 à 22:06

    Pas de soucis, merci Zaza ;)

    7
    Vendredi 29 Avril 2011 à 17:25
    missbrownie

    Ton César me parait long et fin! Ca change de mes gros bébé costaud :) En tout cas, c'était un travail pas facile pour toi ...

    8
    Vendredi 29 Avril 2011 à 21:05
    La Mère Joie

    Les photos sont hyper émouvantes !

    Et toutes mes félicitations !!!

    9
    Samedi 30 Avril 2011 à 23:24

    Landry se demande pourquoi je ris , pourquoi je pleure devant l'ordi !


    tu me fais revivre la naissance de Manolo ,


    j'adore !


    surtout l'épilation au bord de la baignoire  ...


    ton partage est vraiment extra !


    bises


    flora

    10
    Dimanche 1er Mai 2011 à 10:31

     

    Merci !! d'avoir eu le courage ou pris le temps pour lire ce (trop?) looooong récit, mais j'avais besoin d'y mettre tous les détails ^^.

    11
    Lundi 16 Mai 2011 à 15:46

    Je suis au bureau et je pleure comme une madeleine...

    que d'émotions et avec bcp de retard félicitations !

    12
    Lundi 16 Mai 2011 à 21:51

    merci bcp Lulu

    13
    Les Patous
    Mardi 9 Avril 2013 à 08:39

    Moments merveilleux de revenir sur cette page, oh la, la déja 2 ans ! A 13 h 05 !!


    Petit tétard....William, Joyeux Anniversaire. Gros, gros bisous a toi a maman et a papa.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :